Lutte contre l’ambroisie en Drôme

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus concernée de France par la présence d’ambroisies. Trois espèces classées dangereuses pour la santé humaine, au titre du code de la santé publique, dont deux sont présentes dans la région.
Au-delà de l’enjeu sanitaire lié à leur caractère allergisant, elles sont également une menace pour la biodiversité et engendrent d’importants problèmes pour la production agricole.
Une obligation de prévention et de destruction, pour tous est en vigueur, que ce soit de la part des opérateurs publics, comme des propriétaires particuliers.

Objectifs de la lutte

=> surveiller la présence de la plante ;
=> contenir l’expansion ;
=> éradiquer l’espèce sur les sites de faible présence ;
=> réduire les niveaux de pollens pour réduire l’impact sanitaire.

Organisation de la lutte contre l’ambroisie et le rôle des différents acteurs

Conformément à l’instruction interministérielle du 20 août 2018, un plan d’actions local de prévention et de lutte contre l’ambroisie a été élaboré dans le département de la Drôme, en concertation avec l’ensemble des partenaires impliqués : les services de l’État, les opérateurs de linéaires, les associations de lutte, etc.

Un arrêté préfectoral, pris le 5 juillet 2019, précise les obligations de prévention et de destruction des trois espèces d’ambroisies dangereuses (l’ambroisie à feuille d’armoise, l’ambroisie à épis lisses et l’ambroisie trifide) et détaille les modalités générales de luttes préventive et curative, de manière coordonnée (sous l’égide du préfet de département et de l’ARS pour la coordination de l’élaboration du plan local d’actions et de l’arrêté préfectoral).

L’arrêté détaille le plan de lutte établi pour le département de la Drôme et notamment le rôle de chacun : de la population, des collectivités territoriales, des gestionnaires d’espaces publics et privés, de bords de cours d’eau, de grands linéaires et de réseaux de transport et de distribution, des maîtres d’ouvrages de chantier publics et privés de travaux et de la profession agricole.

Le référent de la  commune ambroisie a un rôle central dans ce plan local.
Il a pour mission :
- d’organiser la communication locale pour informer les habitants ;
- de participer au repérage des foyers d’ambroisie sur les terrains publics et privés ;
- de sensibiliser et d’informer la population, les propriétaires, locataires, occupants ou gestionnaires de terrains concernés par l’ambroisie à la fois au signalement de cette espèce et à la mise en place des mesures de prévention et/ou de lutte ;
- de veiller à la bonne mise en place de ces mesures sur les propriétés publiques ou privées ;
- de gérer les signalements sur la plateforme nationale sur son territoire géographique.

plan_d_actions_ambroisie

20190708_arrete_ambroisie_drome