Recherche des collaborateurs indépendants à former dans la prévention des blessures en situation de travail, par une activité physique adaptée

Parmi les abonnés de l’espace de coworking La Traverse inauguré en octobre dernier, le PIMMS accueille un entrepreneur individuel qui a développé une méthode de prévention des blessures en situation de travail, par une activité physique adaptée. Sa méthode étant éprouvée depuis plus de 60 mois, il est confronté au développement de son activité, pour ce faire il recherche des collaborateurs indépendants à former pour mettre en œuvre une action de coach technicien de prévention auprès de ses clients.

Le profil recherché est celui de personnes en forme physique, susceptibles d’être formées, de préférence des personnes connaissant les règles de l’entreprise et recherchant un complément de revenu (retraité, personne en reconversion etc..).

CEDER

La communauté de communes, en partenariat avec les 4 autres intercommunalités du Sud de la Drôme, a mandaté l’association CEDER labellisée FranceRenov’ pour accompagner les administrés dans la rénovation énergétique de leur logement. Les conseillers du CEDER préconisent des travaux adaptés aux caractéristiques du logement et aux ressources du foyer et l’orientent vers les aides financières mobilisables.

Ce service est accessible par différents canaux :

  • Un numéro unique : 04 75 26 22 53 pour un 1er contact
  • Des permanences sur le territoire pour des rendez-vous personnalisés :
    • 1er lundi du mois à la mairie de Suze la Rousse de 14h à 17h
    • 2ème et 4ème jeudi du mois dans les locaux du CCAS de St Paul Trois Châteaux de 9h à 12h
    • 3ème lundi du mois à la mairie de Donzère de 14h à 17h
  • Un accès aux autres permanences du Sud Drôme pour s’adapter aux disponibilités : informations sur le site Internet du CEDER : https://www.ceder-provence.org/

Téléchargement

Plaquette > PLAQUETTE SPPEH 2023

Permanences jusqu’à fin mai > plaquette permanencesT1_2024

Déclaration des forages domestiques simplifiée grâce à DUPLOS

Crédits : Arnaud Bouissou / Terra
Crédits : Arnaud Bouissou / Terra

Dès le 1er février 2024, le service en ligne DUPLOS permet de réaliser la déclaration des forages domestiques de manière dématérialisée, par une télé-déclaration. Le Cerfa n°13837*03 est automatiquement renseigné à l’issue du processus en ligne et directement envoyé en mairie et aux services de l’Etat compétents.

Site DUPLOS >> cliquez ici

En parallèle, le Cerfa n°13837*02 restera accessible au format papier, qui pourra être déposé en mairie.

L’ouverture de cette télé-déclaration cohabitera ainsi avec la procédure papier historique.

Téléchargement

Cerfa n°13837*03

+ d’infos sur https://www.ecologie.gouv.fr/forages-domestiques-louverture-tele-declaration

 

URGENCE 114

Lancé en 2011 par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, et piloté par le CHU Alpes-Grenoble, le 114 est le service public d’urgence gratuit, disponible 24h/24h et 7j/7, réservé aux personnes sourdes, sourdaveugles, malentendantes et aphasiques, pour contacter, grâce au dispositif de Conversation Totale (visio, texte, voix, images) les secours les plus proches, par SMS, internet et via l’application « Urgence 114 ».

A partir du mardi 23 janvier, nous lançons notre campagne de communication pour faire connaître notre service d’urgence auprès des publics concernés.

On compte aujourd’hui plus de 7 millions de personnes déficientes auditives en France, et seulement 1 français sur 5 connaît le service d’urgence qui leur est dédié.

Le 114, c’est quoi ?

C’est un numéro d’appel d’urgence, comme le 15 le 17 et le 18 et qui est destiné aux sourds et aux malentendants ou à toute personne qui ne pourrait pas passer un appel téléphonique.
C’est un service public, il est gratuit et il fonctionne 24h/24, 7j/7 en France Métropolitaine et en Outre-Mer.

Le 114, comment ça marche ?

Pour contacter le 114, que vous soyez victime ou témoin, vous pouvez utiliser l’application smartphone Urgence114, la plateforme internet mais également envoyer un SMS ou un Fax.
Le SMS peut être aussi utilisé dans les situations où on a besoin d’appeler discrètement.
Vous pourrez choisir votre moyen de communiquer avec le 114.
Il y a des agents de régulation sourds et entendants qui travaillent ensemble.
Les appels en langue des signes sont reçus par les agents 114 sourds.

Quelle que soit la situation, comme pour les appels téléphoniques les services d’urgence ont toujours besoin d’informations détaillées :

  • Localisation
  • Identité
  • Informations précises sur la situation

Les agents de régulation 114 vous poseront donc toutes les questions nécessaires et transmettront les informations au service d’urgence adapté le plus proche de chez vous.

Ils resteront en lien avec vous pendant toute la régulation mais c’est le service d’urgence qui prendra la décision de se déplacer ou non.
Attention, tous les appels sont enregistrés ! les fausses alertes et les appels abusifs sont punis par la loi.
Pour résumer :
Le 114, c’est un numéro d’appel d’urgence qui permet de contacter le Samu, la gendarmerie – police, et les pompiers pour les sourds et les malentendants.
Victime ou témoin, ayez le reflexe 114 !

Recensement de la population

Cette année, Saint-Restitut réalise le recensement de sa population pour mieux connaître son évolution, ses besoins et ainsi développer de petits et grands projets pour y répondre.

Le recensement de la population aura lieu du 18 janvier au 17 février 2024.

 Comment se passe le recensement de la population ?

Une lettre sera déposée dans votre boîte aux lettres. Puis, un agent recenseur, recruté par la commune, vous fournira une notice d’information. Ce document15 est indispensable pour vous faire recenser, gardez-le précieusement.

Se faire recenser en ligne est plus simple et plus rapide pour vous.
Si vous ne pouvez pas répondre en ligne, des questionnaires papier pourront vous être remis par l’agent recenseur.

Les agents recenseurs sur la commune
Il y a 3 agents recenseurs sur Saint-Restitut : Nathalie VIGER, Véronique FIJALEK et Laurent MEARY. Ils se présenteront avec leur carte tricolore officielle tamponné de la mairie et signée du maire. Nous vous remercions de leur réserver un bon accueil.

 

Pour toute information concernant le recensement dans notre commune, veuillez contacter la mairie au 04 75 04 71 71 ou par mail à mairie@saintrestitut-mairie.fr

Pour en savoir plus sur le recensement de la population, rendez-vous sur le site le-recensement-et-moi.fr.

Suivis scientifiques des chasseurs avec sources lumineuses

Comme chaque année, la fédération départementale des chasseurs de la Drôme réalise des suivis scientifiques, avec l’emploi de sources lumineuses, pour les espèces Cerfs, Chevreuils, Lièvres et renards par la méthode des Indices Nocturnes.

Vous trouverez ci-dessous les dates de sorties par GGC (jours et semaines) conforme aux années précédentes.

Ces opérations débutent le lundi 12 février (zone de plaine du département) pour se finir aux alentours du 12 avril (zone de montagne du département).

Téléchargement

Dates_IN_2024-partenaires

notice PROTOCOLE

Ramassez les déjections de votre chien !

Crédit photo : storyset – www.freepik.com

Il est bon de rappeler ce que la loi dit : “tout propriétaire de chien est tenu de procéder immédiatement, par tout moyen approprié, au ramassage des déjections canines sur toute ou partie du domaine public communal”.

Notre village est beau, il est dommage que l’attention soit attirée par des crottes de chiens sur la voirie, les trottoirs et les espaces verts.

De nombreuses réclamations sont régulièrement signalées en mairie par notre personnel et par les riverains. Les employés communaux travaillent quotidiennement pour améliorer le cadre de vie et l’embellissement de notre belle commune.
Les propriétaires de chiens doivent prendre leurs responsabilités.

Lorsque vous vous promenez dans la rue avec votre animal, conservez toujours des sacs plastiques dans votre poche. Lorsque l’animal fait ses besoins, sortez votre sac plastique, ramassez la crotte, retournez le sac sur lui-même, faites un nœud puis jetez-le à la poubelle la plus proche.


Aimer les animaux, c’est aussi accepter de respecter quelques règles de savoir vivre notamment pour éviter les désagréments des déjections canines sur la voie publique. En quelques leçons, maîtres et chiens peuvent adopter un comportement citoyen !

Les urgences, c’est pas une évidence

Certaines situations ne justifient pas de se rendre aux urgences. Besoin de soins immédiats ? contactez d’abord votre médecin ou votre pharmacien, ou trouvez un lieu de consultation sans rendez-vous. Sinon, appelez le 15 avant de vous déplacer aux urgences.

Renouvellement d’ordonnance, douleur au genou après une chute, infection bénigne… certaines situations ne justifient pas de se rendre aux urgences.


Besoin de soins immédiats ? Les bons réflexes avant de se déplacer aux urgences

Les services d’urgences ont vocation à prendre en charge d’abord, et en priorité, les urgences vitales qui nécessitent une réponse immédiate au bénéfice du patient.
Ils sont au service de tous mais pour rester efficaces, ils doivent se concentrer sur les patients dont l’état de santé nécessite des soins rapides et adaptés dont l’absence mettrait en jeu leur pronostic vital ou pourrait conduire à l’altération grave et durable de leur état de santé. Lorsque vous avez besoin de soins rapidement, adoptez les bons réflexes !

1. J’appelle mon médecin traitant ou je me rends dans une pharmacie

En fonction de votre état de santé, vous obtiendrez des conseils et serez orientés le cas échéant vers un service d’urgence. 
Pour trouver un médecin généraliste ou un autre professionnel de santé, vous pouvez réaliser une recherche sur le site internet de l’Assurance maladie : annuairesante.ameli.fr

2. Je trouve un lieu de consultation sans rendez-vous

Vous avez besoin de soins et votre médecin traitant n’est pas disponible rapidement ? Vous pouvez vous rendre dans une structure de soins susceptible de vous accueillir (centre de santé, maison de santé, maison médicale de garde, cabinet médical de montagne, etc.). Pour vous aider, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes met à votre disposition une carte interactive, avec les lieux de consultations sans rendez-vous (ou “non programmées”).

3. J’appelle le 15 avant de me rendre aux urgences

En cas d’urgence vitale ou de doute sur la gravité de la situation, il faut appeler le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes) avant de se déplacer aux urgences.
Cet appel préalable permet de vous orienter en fonction de votre état de santé et de votre besoin de prise en charge.

Cet hiver, maintenons les bons réflexes pour protéger notre santé !

Maintenir les gestes barrières

Pour se protéger et protéger ses proches contre les épidémies dues aux virus de l’hiver, il est nécessaire de maintenir les gestes barrières. En cas de symptômes, il faut ainsi penser à :

  • porter un masque dans les lieux clos, fréquentés (transports en commun, salles de concerts, en covoiturage, etc.) ;
  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • aérer fréquemment les pièces et lieux de vie 10 minutes tous les jours ;
  • éviter de se serrer la main, éviter les embrassades notamment des personnes fragiles ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ;
  • utiliser un mouchoir à usage unique.

En complément des gestes barrières, la vaccination contre la grippe et le Covid-19 est aussi un moyen de prévention important pour lutter contre la circulation des virus.

Les conseils pour éviter les virus de l’hiver

Préparer une sortie en montagne

Vous avez prévu de profiter de la montagne pour pratiquer des sports d’hiver ? Le ministère des sports rappelle les bons réflexes pour que la montagne reste un plaisir. Il est ainsi conseillé de :

  • bien se préparer en consultant les prévisions météo et en s’échauffant ;
  • mettre un casque ;
  • respecter les autres skieurs ;
  • maitriser sa vitesse ;
  • écouter les professionnels.

Les conseils pour vous préparer avant de partir en vacances d’hiver

80 cabinets de montagne contribuent à l’accès aux soins en Auvergne-Rhône-Alpes

Les cabinets de montagne permettent d’éviter un recours aux services d’urgence et participent à l’amélioration de l’accès aux soins non programmés. Ils proposent une offre de soins tant à l’année que saisonnière. Ils sont spécialisés dans la prise en charge de l’accidentologie des sports d’hiver liée à la pratique du ski, snowboard, luge, raquettes…

Ces cabinets sont équipés d’un plateau technique adapté à la spécificité de cette activité : imagerie, échographie, matériel d’urgence…

L’ARS soutient depuis 2015 les cabinets installés en zones montagneuses. Cette aide leur permet l’acquisition ou le renouvellement du matériel médical. Elle vise à maintenir cette activité qui, en saison et pour partie du reste de l’année, constitue un maillage essentiel du premier recours et des soins non programmés.

Cet hiver, en cas de mauvaise chute, pensez à consulter un médecin au sein d’un cabinet de montagne ! Ils sont pour la plupart ouverts 7/7 jours de 9h à 19h sur les 4 mois de la saison d’hiver. Vous les retrouverez dans la cartographie des lieux de soins ci-dessus.

Monoxyde de carbone : outils pour sensibiliser la population

 

Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Chaque année en France, près de 5000 personnes sont exposées à une intoxication au monoxyde de carbone et une centaine en décèdent.

Chaque année, une centaine d’épisodes ou d’événements d’intoxications au monoxyde de carbone (CO) est signalée à l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes (les intoxications n’ont pas lieu uniquement pendant la période de chauffe, tous les signalements sont traités aussi bien en période de chauffe que l’été avec les barbecues).

Ils conduisent à l’intoxication d’environ 300 personnes chaque année, dont la majorité est transportée vers un service d’urgence hospitalier par les services de secours ; plusieurs décès sont constatés tous les ans.

La répartition des épisodes en fonction de leur lieu de survenue (habitat, établissement recevant du public, travail, autres) montre toujours une large prédominance d’épisodes domestiques d’origine accidentelle.

Qu’est ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore et très toxique, produit par des moteurs à essence ou au fuel (véhicules, groupes électrogènes, tronçonneuses…) ou par des appareils de combustion (chaudières, poêles, inserts, cuisinières…) lorsque la combustion est incomplète.

Quels sont les effets sur l’homme ?

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui prend la place de l’oxygène dans le sang.
Il provoque deux types d’intoxication :

  • l’intoxication faible ou chronique se manifeste par des maux de tête, des nausées et de la fatigue ;
  • l’intoxication grave et rapide qui entraîne des vertiges, troubles du comportement, pertes de connaissances, coma voire décès. En moins d’une heure, ce gaz peut s’avérer mortel.

Les personnes intoxiquées peuvent selon le niveau de gravité être pris en charge par les services d’urgences, hospitalisées ou placées en caisson hyperbare pendant quelques heures.

Si vous pensez être intoxiqué au monoxyde de carbone :

  • aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;
  • arrêtez les appareils à combustion si possible ;
  • évacuez les locaux et vider les lieux de leurs occupants ;
  • appelez les secours : pompiers (le 18), SAMU (le 15)
  • ne réintégrez les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer

Comment peut-on s’intoxiquer au monoxyde de carbone dans son logement ?

Les intoxications au monoxyde de carbone dans les logements peuvent survenir :

  • si les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sont mal entretenus car les combustibles (bois, charbon, gaz, essence, fuel, éthanol) y brûlent mal ;
  • s’il y a une mauvaise ventilation dans le logement, surtout dans la pièce où est installé l’appareil à combustion ;
  • si le conduit de fumée n’a pas été ramoné régulièrement : les produits de combustion ne peuvent pas s’évacuer correctement vers l’extérieur et risquent de refouler à l’intérieur du logement ;
  • si les appareils ne sont pas utilisés conformément aux prescriptions du fabricant : les chauffages d’appoint fonctionnant au bois, charbon, gaz, essence, fuel, éthanol, non raccordés à l’extérieur, ne doivent être utilisés que quelques heures consécutivement ; les cuisinières, réchauds de camping, fours, braseros ne doivent pas être utilisés pour se chauffer ; les groupes électrogènes ne doivent être utilisés qu’en extérieur

Comment éviter une intoxication au monoxyde de carbone ?

Avant chaque hiver :

  • faites vérifier vos installations (chaudières, chauffe-eau, cheminées, inserts, poêle) par un professionnel qualifié ;
  • faites effectuer un ramonage mécanique de vos conduits de cheminées.

Pendant tout l’hiver :

  • aérez votre logement ;
  • ne bouchez jamais les entrées d’air ;
  • respectez les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées dans le mode d’emploi par le fabricant.

En période de grands froids ou en cas de coupure d’électricité :

  • n’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero…
  • n’utilisez pas les chauffages d’appoint en continu ; ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence ;
  • installez impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments et jamais dans des lieux clos (garages, caves, buanderie…) ;
  • ne laissez pas couver le feu de votre poêle s’il est annoncé une période de redoux.

Si vous venez d’acquérir ou d’installer un nouvel appareil de chauffage, veillez à vous assurer auprès d’un professionnel qualifié de la bonne installation et du bon fonctionnement de l’appareil avant sa mise en service.

Il existe sur le marché français des détecteurs de monoxyde de carbones à fixer ou portables (la norme européenne NF EN 50291 doit figurer sur l’emballage du produit).

Surveillance des intoxications au monoxyde de carbone en Auvergne-Rhône-Alpes : le rôle de l’ARS

Les victimes d’intoxication au CO sont prises en charge par les pompiers, le SAMU… et sont adressées, si nécessaire, dans un service hospitalier d’urgence.

Toute personne (pompiers, services d’urgence, particulier…) ayant connaissance d’une intoxication au CO suspectée ou avérée la signale dans les meilleurs délais à l’ARS (voir ci-dessous).

à l’aide du Formulaire de déclaration d’une intoxication au monoxyde de carbone (doc, 164 Ko)

L’ARS est ainsi informée lorsque l’intoxication a déjà eu lieu et que les victimes ont déjà été prises en charge. Elle effectue une enquête environnementale pour chaque cas d’intoxication ou suspicion d’intoxication qui lui est signalé afin d’en déterminer les causes techniques et les éventuels facteurs aggravants, faire corriger les situations à risques détectées, suivre la réalisation des mesures préconisées le cas échéant, et ce dans le but d’éviter la récidive.

    Téléchargement

    Brochure – Comprendre les dangers du monoxyde de carbone

    Flyer – Se protéger du monoxyde de carbone

    Retrouvez toutes les infos sur https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/monoxyde-de-carbone

    Violences faites aux femmes : nouvel outil d’auto-évaluation avec le Violentomètre

    Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre, un nouvel outil a été édité pour aider à évaluer la violence au sein d’un couple.

    Il n’est pas toujours facile d’avoir du recul sur sa relation amoureuse et de prendre conscience d’éventuels comportements de violence.
    Le violentomètre est un outil d’auto-évaluation de la violence au sein d’un couple. Il a été conçu pour déterminer si la relation est saine (vert), si elle nécessite d’être vigilant (orange) ou si elle représente un réel danger (rouge).

    Vous êtes en zone rouge ?
    Prenez vite contact avec les professionnels qui sauront vous guider et vous conseiller.

    Téléchargement

    Violentomètre >> Flyer_VRA_2023

    Nid de frelons asiatiques : Ouvrez l’oeil !

    Le frelon asiatique est un redoutable prédateur des abeilles : il est capable de décimer des colonies entières. La poursuite de la lutte contre le frelon asiatique est primordiale afin de protéger les ruchers et de limiter leur propagation. Les objectifs sont de sensibiliser et informer le grand public, détruire des nids et expérimenter de nouvelles méthodes pour protéger les ruchers.

    Depuis le début de l’été, les ruches de notre commune subissent des attaques répétées d’une colonie de frelons asiatiques.

    Ces insectes invasifs tuent les abeilles pour nourrir leurs propres larves et de nombreux essaims de la région ont disparu de cette façon. D’autres pourraient suivre si nous n’y prêtons attention.

    Riverains des différents quartiers, promeneurs,  randonneurs, nous avons besoin de vous : ouvrez l’œil et si vous pensez avoir repéré un nid, appelez la mairie au 04.75.04.71.71.

    Comment le reconnaître ?

    Téléchargements

    Plus d’infos sur www.frelonasiatiques.fr

    Dépliant “Plan de lutte contre le frelon asiatique”

    2024 frelon asiatique présentation FLord

    Saint-Restitut reconnue comme catastrophe naturelle

    INONDATIONS

    L’arrêté interministériel du 21 novembre 2022 vient de paraître au Journal Officiel (JO) du 8 décembre 2022, portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, pour Saint-Restitut, au titre d’inondation par ruissellement et coulée de boue associée et par débordement d’un cours d’eau.

    Cliquez ici pour le consulter >> Arrete du 21 novembre 2022

    SECHERESSE

     

    Consultez l’arrêté

    arrêté préf du 19 9 23 état catastrophe naturelle sécheresse 2022

    Abaissement de la posture Vigipirate au niveau “Sécurité renforcée”

    Dans le cadre de la nouvelle posture Vigipirate “hiver-printemps 2024”, le niveau de vigilance est ramené au niveau “Sécurité renforcée – risque attentat” à compter du 15 janvier 2024 et jusqu’à nouvel ordre.

    Si le niveau “urgence attentat” activé en octobre dernier est levé, la menace terroriste reste durablement élevée.

    Brochure à télécharger : https://www.drome.gouv.fr/contenu/telechargement/9587/78883/file/brochure_vigipirate_gp-web-hd.pdf

    Plus d’infos sur https://www.drome.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Securite-et-protection-des-personnes/Menace-terroriste-Plan-vigipirate/Plan-vigipirate

    « Comment ça va ? »  – Enquête auprès des habitant du territoire Rhône Provence Baronnies

    En 2023, le syndicat Rhône Provence Baronnies a débuté une grande étude pour mieux connaître l’état de santé des habitants, leurs habitudes de soins et recueillir leur point de vue sur la qualité de leur cadre de vie. Un des objectifs est d’identifier des pistes d’actions qui pourraient être apportées pour répondre aux enjeux de santé et renforcer le bien-être des habitants actuels et futurs.

    Pour cela, une enquête à destination des habitants du territoire est ouverte jusqu’au 20 décembre en ligne : [ https://fr.surveymonkey.com/r/DMQG99G ]

    Le temps estimé pour répondre au questionnaire est de 5 minutes.

    Plus d’information : www.srpb.fr

    Votre point de vue est essentiel : Merci pour votre participation !